Tsahal sauve 2 otages alors qu’elle intensifie ses opérations à Rafah

(JTA) — L’armée israélienne a sauvé deux otages dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, le deuxième sauvetage de ce type depuis que le Hamas a capturé des centaines d’Israéliens le 7 octobre.

L’opération de sauvetage nocturne, qui a été annoncée tôt lundi matin, heure d’Israël, intervient alors que les Forces de défense israéliennes se concentrent sur Rafah, une ville située à la frontière avec l’Égypte où vivent actuellement plus d’un million de Palestiniens. L’opération de sauvetage intervient également alors que les négociations en vue d’un cessez-le-feu et de la libération des otages se heurtent à des obstacles.

Les deux otages secourus, Norberto Louis Har, 70 ans, et Fernando Simon Marman, 60 ans, ont été emmenés captifs de la communauté frontalière du kibboutz Nir Yitzhak lors de l’attaque du Hamas le 7 octobre. Le Hamas a pris quelque 250 otages au total et tué environ 1 200 Israéliens lors de son attaque, qui a déclenché la guerre actuelle.

Trois de leurs proches ont également été faits prisonniers : Clara Marman, l’épouse de Har et la sœur de Marman ; et Gabriela et Mia Leimberg, respectivement sœur et nièce de Marman. Ces trois proches, ainsi que le chien de Mia Leimberg, ont été libérés ensemble fin novembre lors d’un cessez-le-feu d’une semaine lorsque le Hamas a libéré plus de 100 otages, presque tous des femmes et des enfants, en échange de centaines de prisonniers de sécurité palestiniens.

« Je ne m’arrêterai pas jusqu’à ce qu’ils rentrent tous à la maison! » » Lisez un message du Hostages Families Forum, le groupe dirigé par les proches des otages qui œuvre pour obtenir leur libération, annonçant l’opération de sauvetage. « Comme c’est bien qu’ils soient rentrés chez eux. »

L’opération de sauvetage d’une heure, planifiée à l’avance, s’est déroulée au deuxième étage d’un immeuble et a impliqué des frappes aériennes ainsi que des combats au sol, selon le Times of Israel. Un soldat israélien a été légèrement blessé.

L’armée israélienne avait déjà secouru un otage supplémentaire, le soldat Ori Megidish, fin octobre. Il reste environ 134 otages, dont des dizaines seraient morts. Les forces israéliennes ont involontairement tué trois otages en décembre, et le Hamas a affirmé que d’autres étaient morts dans les frappes aériennes israéliennes.

Les proches des captifs ont mené des manifestations ces dernières semaines pour pousser le gouvernement israélien à conclure un nouvel accord sur la libération des otages, mais le Hamas et Israël ne se sont pas encore mis d’accord sur les conditions.

Après avoir combattu dans la ville de Gaza et à Khan Younis, Israël se prépare désormais à attaquer les forces du Hamas à Rafah, où se réfugie désormais la majeure partie de la population de l’enclave. Israël a déclaré qu’il autoriserait les civils à évacuer avant d’intensifier ses opérations dans la ville. Plus de 28 000 Palestiniens ont été tués dans la guerre, selon le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas – un chiffre qui, selon Israël, représente environ un tiers de combattants. Plus de 200 soldats israéliens ont été tués lors d’opérations terrestres à Gaza.