L’escrimeur israélien Yuval Freilich remporte la médaille d’or au Qatar, siège des dirigeants du Hamas

(JTA) — L’escrimeur israélien Yuval Freilich a remporté mercredi une médaille d’or au Grand Prix du Qatar 2024, devenant ainsi champion dans un pays qui abrite les dirigeants du Hamas.

Freilich, 29 ans, a remporté le titre à l’épée à Doha alors qu’il portait un uniforme avec un drapeau israélien et le message « Am Israel Chai », en hébreu signifiant « le peuple d’Israël vit », écrit sur son épaule. Comme lors des périodes de crise précédentes, cette expression est devenue un cri de ralliement pour Israël dans sa guerre contre le Hamas.

Après la victoire de Freilich, l’hymne national israélien a été joué dans l’arène lors de la cérémonie du podium – une rareté dans un pays sans relations diplomatiques officielles avec Israël.

Cette victoire rapproche Freilich de la qualification pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

« La victoire au Qatar et le fait de brandir le drapeau israélien dans des moments comme ceux-ci sur cette scène unique sont la fierté israélienne à son paroxysme », a déclaré Gili Lustig, PDG du Comité olympique israélien, selon le Times of Israel.

Malgré l’absence de relations formelles avec Israël, le Qatar est devenu un interlocuteur central dans les négociations de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas en raison de sa position unique : en plus d’héberger la direction politique du Hamas et de financer le groupe, le Qatar abrite également une armée américaine. base.

Et lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2022, organisée par le Qatar, les supporters israéliens ont été autorisés à y assister – bien que les responsables israéliens les aient avertis de « minimiser » leur « identité israélienne ».

Freilich, qui a commencé l’escrime à l’âge de cinq ans, est actuellement classé numéro 8 mondial à l’épée individuelle masculine senior. Il a remporté le premier titre européen d’escrime d’Israël dans le tournoi d’épée individuel masculin aux Championnats d’Europe d’escrime 2019 en Allemagne.

Né de parents immigrés australiens, Freilich est un juif pratiquant qui, en 2008, a poursuivi l’Association israélienne d’escrime pour l’empêcher d’organiser des compétitions le jour du Shabbat. Freilich a perdu le procès et a commencé à concourir le samedi.

En 2011, Freilich a remporté le Championnat d’Europe cadets et l’année suivante, il a remporté le Championnat du monde cadet et d’escrime junior d’épée masculine, devenant ainsi le cadet d’épée le mieux classé au monde. Il a également remporté les Championnats d’Europe juniors d’épée masculine en 2014 et 2015.

La médaille d’or de Freilich au Qatar est un rare point positif pour les athlètes israéliens après le déclenchement de la guerre après l’invasion du Hamas le 7 octobre. Les athlètes et équipes israéliens participant à d’autres compétitions sportives internationales ont subi des conséquences sur et en dehors du terrain en raison des manifestations anti-israéliennes ou de leur propre soutien public à leur pays.

Une équipe nationale israélienne de hockey a récemment été temporairement exclue d’un championnat du monde junior, avant d’être réinvitée au tournoi et de remporter finalement une médaille d’or. Le mois dernier, en Turquie, un footballeur israélien a été brièvement détenu pour avoir écrit un message sur son poignet marquant les 100 jours depuis le 7 octobre. Et en Afrique du Sud, une star juive du cricket a été déchue de son poste de capitaine d’une équipe nationale en raison des craintes d’anti-terrorisme. -Manifestations en Israël.